Notions élémentaires de Grammaire Egyptienne d’E.DRIOTON

A la rentrée scolaire de 1919, Etienne DRIOTON est nommé professeur à l’Institut Catholique de Paris pour enseigner la philologie égyptienne et copte.

 

Un an plus tard, pour la rentrée 1920, il rédige ce cours de grammaire égyptienne, daté du 2 octobre 1920, qu’il appelle « Notions élémentaires de Grammaire Egyptienne ». Dans l’Avant-Propos, il écrit :

 

« En rédigeant ces Notions j’ai eu sans cesse devant les yeux le double but d’initier d’abord mes élèves aussi clairement que possible à ce que l’on peut considérer comme acquis dans la grammaire égyptienne,….mais en même temps j’ai voulu mettre entre leurs mains, à défaut de tout autre livre, un texte qui leur serve de manuel pendant leurs premières années d’études,…… »

Aujourd’hui encore, cette grammaire demeure une référence en la matière et mérite d’être mise en valeur.

 

Hommage à Pierre MONTET

Un hommage a été rendu à Pierre MONTET samedi 16 septembre 2017 à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes à Paris à l’occasion d’une journée d’étude au cours de laquelle étaient présentés les résultats des recherches actuelles sur quelques uns des sites qui furent le cadre de travail de Pierre MONTET.

 

Au cours de cette journée, plusieurs interventions ont dévoilé  la vie et  l’œuvre d’Etienne DRIOTON, Directeur Général du Service des Antiquités dEgyptiennes au Caire, de 1936 à 1952.

 

Pierre MONTET et Etienne DRIOTON étaient contemporains (Etienne Drioton étant plus jeune de 4 ans). Ils ont œuvré tous les deux en Egypte : à cet égard, on peut souligner les relations professionnelles et amicales entretenues par ces deux personnalités.

 

Rapprochement CSED-IMHOTEP

Le rapprochement entre le CSED et l’association IMHOTEP est dorénavant opérationnel.

Ce partenariat permettra aux adhérents de ces deux associations de participer aux activités culturelles proposées par IMHOTEP et le CSED.

Lien IMHOTEP

Appel à témoins

Appel à témoin diffusé en Lorraine afin de rassembler le maximum d’informations sur le Chanoine.

Le Cercle Scientifique Etienne Drioton, association créée fin 2007, s’est donné pour but de faire connaître au plus grand nombre l’éminent égyptologue nancéien que fut le chanoine Drioton, disparu en 1961.
Ses membres font appel à toutes les personnes qui ont pu le connaître et / ou qui détiennent des documents le concernant ( écrits divers, objets personnels,…).

Les personnes intéressées sont invitées à prendre contact avec le C.S.E.D. – MJC Pichon – 7 boulevard du Recteur Senn – 54000 NANCY, ou joindre la secrétaire, Colette ROZOY au 03 24 33 98 45.

Possibilité également de contacter l’un des membres du Bureau.

Vous pouvez enfin apporter votre soutien en adhérant au CSED : voir formule d’adhésion sur le site internet

L’activité du C S E D en 2011

Le programme des manifestations organisées dans le cadre de la commémoration du 50ème anniversaire du décès du chanoine Drioton.

En liaison avec l’Ensemble Scolaire Notre-Dame Saint Sigisbert, le Cercle Scientifique Etienne Drioton vous avez invité à participer à la : commémoration du 50ème anniversaire du décès du chanoine Drioton, décédé le 17 janvier 1961 à son domicile, à Montgeron (91).

Deux manifestations se sont déroulées à Saint Sigisbert, 19, cours Léopold à Nancy, dont Etienne Drioton fut l’un des brillants élèves :

Jeudi 13 janvier 2011 à 18 H 00,

  • Salle AL 101 1er étage
  • Conférence : un illustre Egyptologue Nancéien Etienne DRIOTON, 1889 – 1961
  • par Michèle BENOIT, présidente de l’association Thot

Jeudi 20 janvier 2011 à 17 H 00, à la chapelle (à gauche, en entrant)

  • Messe à la mémoire du chanoine Drioton

L’activité du C S E D en 2010

I – L’Assemblée générale

Le Cercle Scientifique Etienne Drioton qui s’est donné pour buts de recueillir la mémoire d’Etienne Drioton et de diffuser son œuvre et son souvenir, a tenu son Assemblée Générale le Vendredi 19 mars 2010 à 17 heures à la MJC Pichon.

II – Réunion du CA

Le Conseil d’Administration, élargi aux adhérents et aux sympathisants, s’est réuni le 23 septembre 2010 à la MJC Pichon :